Photo by Chalmers Butterfield

Ravi Batra et les rôles de production

Dans son livre de 1979, "The Downfall of Capitalism and Communism", Ravi Batra explique sa loi des cycles sociaux. J'y ai fait un lien étonnant avec le cinéma récemment...

Ravi Batra, un économiste Américain venant de l'Inde y parle qu'il y aurait 4 types de personalités dans la société: 

  • Les ouvriers, qui travaillent au jour le jour. Ils vivent dans le monde réel et concret. N'y voyez pas un jugement négatif par contre...
  • Les guerrriers, qui règlent leurs problèmes en utilisant leur charisme ou leur force physique. Ils vivent dans le monde matériel.
  • Les intellectuels, qui règlent leurs problèmes en utilisant leur intellect ou leur créativité. Ils vivent dans le monde intellectuel.
  • Les acquisiteurs, qui règlent leurs problèmes en utilisant leur argent ou leurs resources financières. Ils vivent dans le monde financier.

Selon Ravi Batra, les gens ont individuellement des prédispositions à un groupe ou un autre, selon leurs abilités et connaissances, mais il est possible de changer de groupe.

Par exemple, un intellectuel qui amasse une fortune peut se mettre à utiliser son argent, plutôt que son intellect, pour régler ses problèmes.

J'étais à un meeting de production dimanche et j'ai allumé sur le fait que dans l'industrie du cinéma, nous pouvons diviser de la même façon les quatre grands rôles de Ravi Batra:

  • Les acteurs suivent les directives du réalisateur. Oui, ils ont des connaissances sur leur art, mais pour les besoins du film, ils en sont les ouvriers.
  • Le réalisateur tant qu'à lui est un guerrier: il utilise le monde matériel pour faire le film: les décors, les acteurs, les objects, etc... Il utilise son charisme pour diriger les acteurs afin que le film soit cohérant.
  • Le scénariste de son côté, est un intellectuel. Il utilise sa créativité pour créer le film dans son imagination, puis, pond le scénario en mots
  • Finalement, le producteur est un acquisiteur: son rôle est de payer pour le film.

Ravi Batra ajoute que durant le phase Acquisitrice (tel que maintenant en occident), tout le monde fini par travailler pour les Acquisiteurs, tout comme au cinéma commercial, ce sont les producteurs qui engagent généralement tous les gens clefs pour la production du film.

Mais, certains films, dont la majorité des présentations Kino, viennent d'un réalisateur (Guerrier) qui peut ou non être également le scénariste (Intellectuel) du film.

Dans ce cas, surtout lors du tournage bénévole d'un Kino, il y a peu d'influence acquisitrice sur le film, permettant possiblement une meilleure expression artistique.

À mon avis, en tant que scénariste en particulier et intellectuel (selon Ravi Batra) en général, cela ne peut que me plaire...